Loading...

  • vendredi 07 septembre 2018

INDICATEUR ÉCONOMIQUE BCVS, SEPTEMBRE 2018


Structure des exportations valaisannes

La zone euro est la principale destination des exportations valaisannes. Elle en absorbe à elle seule plus de 55%. Parmi les pays européens, c’est l’Allemagne qui est de loin le partenaire commercial le plus important du Valais. L’ensemble de la Suisse ne dépend qu’à 44% de la zone euro pour ses ventes à l’étranger. Le Valais est donc particulièrement sensible aux aléas du taux de change.

Les Etats-Unis représentent aussi un marché important. Au premier semestre 2018, 14% des exportations nominales valaisannes y ont été écoulées. De manière générale le continent américain est un partenaire clé de l’économie cantonale, car l’Amérique du Sud pèse davantage qu’en moyenne nationale (VS : 5.6%, CH : 2.5%).

En revanche le Valais commerce relativement peu avec l’Asie, qui près moins de 10% de ses exportations, nettement moins que pour la Suisse dans son ensemble (21%).
 

 


Le commerce extérieur valaisan au premier semestre 2018

En comparaison avec le même période de l’année passée, la demande étrangère pour les produits valaisans a baissé de 5.2% pendant le premier semestre 2018. Ce résultat contraste avec la progression enregistrée par la Suisse au même moment (+6.8%).

Les ventes de produits agrochimiques ont reculé de 23.7% pendant le premier semestre. Cette baisse a un effet important sur le tout, car ce groupe de produit est, avec l’aluminium, une part importante des exportations valaisannes.

La baisse la plus forte a été enregistrée du côté des produits chimiques de base. Cette catégorie d’exportation représente cependant des volumes bien moins importants que le secteur agrochimique.

Sur une note positive, toutes les autres branches exportatrices ont vu leurs ventes à l’étranger augmenter.
 


Perspectives pour le commerce extérieur valaisan 2018

Pour le second semestre et l’année prochaine, les perspectives s’améliorent pour les exportations valaisannes, grâce à l’embellie conjoncturelle mondiale et à la dépréciation lente mais continue du franc suisse.

BAK Economics anticipe pour les branches de la chimie-pharma et de la métallurgie, qui forment ensemble l’essentiel des exportations valaisannes, des taux de croissance réelle de 1.6%, respectivement 1.4% en 2018.

Ils nous soutiennent

Nos Partenaires

Vous trouverez ci-dessous nos différents partenaires ainsi que le lien vers leur site.