Loading...

  • vendredi 06 septembre 2019

INDICATEUR ÉCONOMIQUE BCVS, SEPTEMBRE 2019


Structure des exportations valaisannes

Le marché principal d’exportation en Valais demeure la zone Euro. 49% de toutes les exportations de marchandises valaisannes y sont livrées. L'Allemagne est de loin le partenaire commercial le plus important. L‘ensemble de la Suisse, en revanche, ne dépend qu’à 44% de la zone Euro. Cela démontre que le Valais est plus fortement assujeti aux aléas du taux de change. Les États-Unis constituent également un marché important. Au cours du premier semestre de 2019, plus de 20 % de toutes les exportations nominales de marchandises y ont été livrées. Si l'on ajoute à cela la part supérieure à la moyenne des exportations vers l'Amérique du Sud (7,5%, CH : 2,2%) par rapport à la Suisse, cela montre la grande importance de ces marchés pour l'industrie valaisanne. En revanche, l'Asie joue un rôle secondaire avec une part d'environ 10% par rapport à l'ensemble de la Suisse (CH : 21%).

 

 


Le commerce extérieur valaisan au premier semestre 2018

La demande extérieure pour les biens valaisans a augmenté de 5,7% au premier semestre 2019 par rapport à la même période l'an dernier, un rythme plus vigoureux que la moyenne nationale(+4,0%). Les exportations de produits agrochimiques qui connaissent une croissance élevée (+32,0 %), sont à l'origine de cette importante progression. Avec l'aluminium, ces produits comptent parmi les biens d'exportation les plus essentiels au canton. Le plus considérable recul a été enregistré dans les exportations d'aluminium, ce qui a engendré un ralentissement de la croissance au premier semestre de l'année. Toutefois, la baisse des ventes de cette catégorie (-11,1%) a été compensée par la forte hausse dans le domaine agrochimique. Du côté positif, presque tous les autres groupes de produits d’exploitation ont vu leurs exportations augmenter.
 


Perspectives pour le commerce extérieur valaisan 2018

Au fur et à mesure que l'année avance, nous prévoyons un ralentissement de la demande extérieure pour les produits valaisans. Cela s'explique par le ralentissement attendu du commerce mondial et par le franc fort. Pour l'industrie chimico-pharmaceutique et le secteur des métaux, qui produisent la grande majorité des exportations valaisannes, BAK Economics prévoit en 2019 une croissance réelle de la valeur ajoutée de 6,9 % dans l'industrie chimico-pharmaceutique et de 5,2 % dans l'industrie des métaux.

Ils nous soutiennent

Nos Partenaires

Vous trouverez ci-dessous nos différents partenaires ainsi que le lien vers leur site.